Récital de piano

Puissance, Virtuosité et Communication : voilà trois mots qui pourraient bien définir le récital de piano que Pierre Réach a donné, ce soir du 2 août, devant près de 200 spectateurs.

 Puissance  du jeu d’un artiste en pleine possession des œuvres qu’il interprète, notamment la sonate « La tempête » de Beethoven ; et puissance intellectuelle de quelqu’un capable d’interpréter tout son programme sans partition !

Virtuosité d’un artiste surmontant , avec quel brio, les extrêmes difficultés que présente « La Symphonie Fantastique » de Berlioz transcrite par Liszt.

Communication incroyable, que ce soit dans son art (pédagogique) de présenter chacune des œuvres à un public qui n’en demandait pas tant, que dans sa capacité à transmettre toute l’émotion contenue dans la sonate « Le Carnaval » de Schumann….

« Un grand monsieur », « un super interprète » (opinions du public, pendant le pot de l’amitié) a enchanté notre soirée.

Et si le titre avait existé, ce n’est pas celui de « Chevalier », mais celui de « Prince » des Arts et Lettres que le ministre de la Culture aurait pu lui décerner !